Henri Merzeau débute sa carrière professionnelle comme régisseur aux Tréteaux du Limousin. De 1981 à 2005, il travaille comme régisseur et réalisateur lumière au Centre dramatique national du Limousin. Parallèlement, il assure la direction technique de divers spectacles événements, ainsi que du Festival international des francophonies en Limousin, de la biennale de Danse-Emoi à Limoges et du Festival de Bellac en Haute-Vienne. De 2005 à 2007, il est responsable du service électrique, son, vidéo à l’Opéra de Lausanne. Sous la direction d’Eric Vigié, il participe à la réalisation de seize productions et signe les lumières du Directeur de Théâtre de Mozart, de La Canterina de Haydn, de Il Turco in Italia de Rossini, ainsi que du Téléphone et de Amelia al Ballo de Menotti. Toujours à l’Opéra de Lausanne, Henri Merzeau est nommé directeur technique en 2008. Il crée les lumières de La Chauve-Souris de Strauss (mise en scène Lapp et Simon), de La Bohème de Puccini (mise en scène de Claude Stratz) et de L’Enfant et les sortilèges de Ravel (mise en scène Benjamin Knobil).